Bientôt la fessée sera délictueuse !


Bientôt la fessée sera délictueuse !

La députée UMP Edwige Antier a annoncé son intention de déposer une proposition de loi visant à interdire les châtiments corporels, dont la fessée, arguant du fait que, « plus on lève la main sur un enfant, plus il devient agressif ».

Nous avons donc encore atteint un degré de bêtise, comme rarement il a été donné aux français de prendre part. Si bien qu’heureusement 82% des français se disent contre cette improbable loi. Malheureusement, nous n’avons pas notre mot à dire pour légiférer sur cette proposition.

On nous apprend qu’en évitant de lever la main, notre chère tête blonde serait moins agressive. De qui se moque-t-on ?

Les enfants d’où qu’ils viennent en France, dénués de sévérité et non corrigés, à juste titre pour un méfait, conduit cette  génération actuelle de « petits diables » aux invectives les plus violentes et prennent souvent le dessus face à leur parents, professeurs et autres inconnus dans la rue.

Sans tomber dans la généralisation, qui tuerait ce débat, la main levée pour fesser, gifler, corriger à un sens ancestral justifié qui ne doit jamais être un outil de violence gratuite. Toutefois, l’absence totale de mise au point, de correction directe et d’un établissement de l’ordre, risque fort de conduire notre génération d’enfants à prendre part aux décisions au quotidien, à prétexter telle ou telle violence, aujourd’hui corporelle et demain psychologique.

Lorsque l’on voit qu’une allemande a dénoncé son amie suite à une gifle donné à son propre enfant, dans un pays qui a légiféré dans ce sens, cela a raison de nous inquiéter.

Nous avons assez de gens sur terre qui vivent et aspirent à dénoncer leur voisin, leur copain, leur famille pour quelques euros ou plus, alors pourquoi donner encore l’occasion de créer une loi qui favorisera la dénonciation facile, mesquine et dénuée de logique ?

Les caméras sont déjà là pour nous espionner, les empêcheurs de tourner en rond sont présents à chaque coin de nos rues et les délateurs du « tout » sont en nombre majoritaire dans un pays qui n’en peut plus de devoir justifier ce qu’il fait chez soi !

Si Madame Antier a l’idée de venir en aide aux enfants maltraités, il est remarquable de la suivre dans ses recherches, cependant, soumettre une loi dans un esprit d’appréciation rapide sans résultantes ni même réflexions nationales de parents et autres professionnels, parait quelques peu prématuré et donc dangereux.

Nos enfants n’ont plus de nos jours de repères et d’autorité parentale assez sévère pour les recadrer et les amener à rester autrui et les règles.

Alors au lieu de soumettre l’interdiction de la fessée, engageons le débat sur l’éventualité d’amender financièrement les parents qui n’arrivent désormais plus à respecter leurs devoirs parentaux face à leurs enfants en périls et en perte de repères.

A force de vouloir prodiguer une éducation moins stricte et plus cool, les parents ont oublié leurs obligations en cédant toute responsabilité au système scolaire, ou au premier venu qui médira sur leur incapacité à réagir …

Ne serait-il pas plus urgent de redéfinir aux parents et futurs parents, les engagements et les obligations qui les incombent, afin de remédier à des enfants turbulents et livrés à eux mêmes, au lieu de prétendre à l’utilité nationale de ne plus gronder son enfant par le biais de la fessée ?

À vous !

S.A.M

 

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://maatsblog.wordpress.com/2009/11/23/bientot-la-fessee-sera-delictueuse/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. Voila un débat intéressant qui démarre par une réflexion et un texte complètement à coté de la plaque comme l’étaient les débats sur la peine de mort.
    On sait pertinemment que la violence infligée aux enfants ne fait que mettre en place un système pervers de violence chez l’adulte. Je ne m’étendrai pas sur le sujet, je vous invite à consulter les travaux d’Alice Miller qui sont éloquents. Il y a une autre façon plus élégante d’élever les enfants, la gifle n’est que le reflet de l’impuissance parentale (c’est pour cela que cette idée est inacceptable pour beaucoup). Comme on ne sait rien faire d’autre, alors on prétend que c’est l’apologie de l’enfant roi (comme tous ceux qui n’ont rien compris à Dolto).
    Cordialement


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :