Campagne Sécurité Routière : Vous êtes juste un peu Mort ??????


Campagne Sécurité Routière : Vous êtes juste un peu Mort ??????

En matière de campagnes publicitaires, il n’est pas interdit aux ministères de notre pays, de se poser la question de leur utilité, lorsque l’on joue avec des mots qui ne sont pas particulièrement perçus de la même façon.

Vous êtes juste un peu dans le coma, un peu handicapé ou juste un peu mort, n’a pas d’effet escompté comme certains voudraient le penser.

Toutes ces campagnes ont eu parfois le méritent d’interpeller, mais la violence du message est tel, que la deuxième diffusion du message est déjà banalisé, quant à la 3ème diffusion, l’œil habitué ne tiendra plus compte de l’information.

La propension à vouloir créer un effet en choquant, ne marche pas généralement comme les médias et d’autres spécialistes veulent bien nous le faire croire.

Une expérience personnelle ou de l’un de nos proches, sont des arguments qui nous font réfléchir, mais pas ces campagnes aguicheuses du mal systématique.

Il est difficile de calculer en réalité le retour positif de ces campagnes, tant les sondés se sentent obligés d’avoir une réflexion citoyenne face aux questions liées à la sécurité routière.

Qu’il s’agisse de la sécurité routière, de la maladie cancérigène, de l’alcool et du tabac, ces campagnes ne veulent que donner un constat affligeant et acculer le citoyen lambda qui verra une campagne.

Avant de faire de véritables bandes annonces de films, avec ces campagnes publicitaires rédhibitoires, il serait intéressant de travailler ces quelques thèmes sous un angle différents et d’allier l’image au débat et aux rencontres dans les villes.

Voir une star ou plutôt des peoples avoir des gilets de sécurité doit-il m’interpeller ?

« Ah, tiens, c’est ma chanteuse préférée elle a raison, je vais le faire aussi » ???

Nous n’avons pas tous 10 ans, et le respect de notre intellect devrait vous motiver pour proposer des slogans et des images plus attractives que people.

Voir des policiers cachés dans l’ombre sur les nationales ou les autoroutes pour piéger l’automobiliste, car il lui faut un quota de verbalisation, doit-il être pris en compte aussi dans les tragédies routières ?

On peut taxer l’automobiliste de démagogue, mais alors, créez des voitures n’excédant pas les 130 km/h et assurez-vous que les routes, les signalétiques et artères soient vierges de danger.

Assurez-vous avant de mettre en marche une route, que les conditions préalables pour les automobiles, camions, vélos, motos et autres moyen de transport soient respectées.

Des campagnes sur l’alcool, et voir des jeunes ivres sur les chaussées de nos routes à travers la France, vous choque ? Alors pourquoi ne pas taxer le parent fautif qui ne gère plus son gamin, au lieu de nous le montrer en train de se jeter d’un étage d’appartement pour faire des amalgames de campagnes publicitaires ?

Des campagnes sur les cancers ? Oui c’est indispensable, mais avant de s’étaler pendant 50 secondes sur tout un travail d’aide, entamons peut-être un travail de conversation, car le mot cancer est TABOU en France. Un proche est atteint, il est fuis comme la peste, le mot n’est jamais prononcé. Alors une campagne de pub, qui prône le « où est passé Pierre ? – Oh, il n’est pas là aujourd’hui, il a un cancer, …. On aimerait pouvoir parler comme cela et blabla… ».

Qui veut banaliser un cancer ?

Personne ! Après une éventuelle opération ou traitement, l’ombre d’une rechute et les effets secondaires sont quant à eux toujours là.

Ces campagnes de banalisation sont une honte au respect de ces patients qui ont besoin d’écoute, de soutien mais certainement pas de banaliser un terme encore TABOU.

On se demande parfois, qui pond ces synopsis de mauvais goût, sans saveur et peu salvateur.

Que des professionnels cherchent la meilleure méthode d’approcher un thème et de faire réagir les esprits, est une noble cause. Malheureusement, les outils actuellement utilisés sont voués à l’échec car la banalisation et l’amoncellement d’informations chocs, déstabilisent l’effet escompté.

Ne peut-on pas enfin, nous parler sans nous prendre pour des idiots, ou pour des enfants ?

Ne faudrait-il pas arrêter tout de suite de banaliser, ce qui ne mérite pas de l’être ?

Ne faudrait-il pas donner ces campagnes publicitaires à des professionnels qui auront un début de commencement de réflexion éducative ?

À vous !

S.A.M

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://maatsblog.wordpress.com/2009/11/23/campagne-securite-routiere-vous-etes-juste-un-peu-mort/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :